Campagne de recrutement des maîtres de conférences | Résultat de la session 2021

Ont été élus à la maîtrise de conférences

  • À l’Université de Limoges, Mme Monica Cardillo, auteur d’une thèse intitulée L’eau et le droit en Afrique aux xixe et xxe siècles. L’expérience de la colonisation française, préparée à l’Université de Montpellier sous la direction du Professeur Carine Jallamion et soutenue le 30 novembre 2018.
  • À l’Université Jean-Moulin – Lyon III, M. Mathieu Chaptal, auteur d’une thèse intitulée De Genève à la France, la pensée républicaine d’Etienne Clavière : Réforme financière, souveraineté populaire et Révolutions (1735-1793), préparée à Aix-Marseille Université en cotutelle avec l’Université de Genève, sous la direction des Professeurs Victor Monnier (†), Christian Bruschi, Éric Gasparini et Alexis Keller et soutenue le 4 décembre 2020.
  • À l’Université de Lorraine (Metz), M. Hugo Stahl, auteur d’une thèse intitulée Les conceptions des parlementaires provençaux sous le règne de Louis XIV au prisme de l’ordre public, préparée à Aix-Marseille Université sous la direction du Professeur Éric Gasparini et soutenue le 15 juin 2018.
  • À l’Université de Nantes, M. Jean-Baptiste Masméjan, auteur d’une thèse intitulée L’assistance par le travail à l’aune du traitement de l’indigence au xviiie siècle : idées et institutions. L’exemple lyonnais, préparée à l’Université Lyon III – Jean-Moulin, sous la direction de M. Philippe Delaigue et du Professeur Sébastien Le Gal, et soutenue le 11 janvier 2021.
  • À l’Université de Reims, M. Ahmed Djelida, auteur d’une thèse intitulée Définition de l’institution monarchique dans le royaume siculo-normand, préparée à l’Université de La Rochelle sous la direction du Professeur Jacques Bouineau et soutenue le 2 décembre 2017.
  • À l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, Mme Floriane Masséna, auteur d’une thèse intitulée La prescription extinctive des moyens de défense. Aux origines de la maxime Quæ temporalia sunt ad agendum perpetua sunt ad excipiendum, préparée à l’Université Paris-Saclay sous la direction du Professeur Boris Bernabé et soutenue le 14 décembre 2020.
  • À l’Université Paris-Nanterre, M. Ralph Évêque, auteur d’une thèse intitulée Les transmissions du savoir juridique durant la période impériale romaine (27 avant J.-C. – 565 après J.-C.), préparée à l’Université de Paris Nanterre (Paris X) sous la direction du Professeur Soazick Kerneis et soutenue le 5 décembre 2017.
  • À l’Université de Strasbourg, M. Thomas Boullu, auteur d’une thèse intitulée La transaction en matière d’impositions indirectes (1661-1791). Contribution à l’étude de l’émergence d’un droit de l’administration monarchique, préparée à l’Université de Strasbourg sous la direction du Professeur Raphaël Eckert et soutenue le 28 novembre 2019.

Ont obtenu leur mutation :

  • M. Yann-Arzel Durelle-Marc, auparavant Maître de conférences à l’Université Sorbonne Paris Nord (Paris XIII), a été élu à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne.
  • Mme Marie-Clotilde Lault, auparavant Maître de conférences à l’Université de Rouen Normandie, a été élue à l’Université de Bourgogne Franche-Comté.

GDPR